lundi 25 avril 2011

Patchs audio et image

Le patch audio a finalement un peu évolué... Faute de suffisamment de prise de son en quadriphonie, j'ai fait une version pour spatialiser des prises de son stéréophoniques sur quatre ou six enceintes en redoublant.

L'empreinte sonore gagne aussi la possibilité de choisir entre le système principal ou un système annexe. Pour le système annexe je pense faire utiliser des petits hauts-parleurs disposés dans l'espace public en doublant ou quadruplant les sources pour faire un tapis sonore au sens acoustique du terme.

Pixophone_3.04_mc4

C'est le patch image qui a subit le plus d'ajouts...

Enfin ça commence avec le retrait de la possibilité de déformer les images des patchs. Ce n'était pas très joli et je ne m'en servais pratiquement jamais. Ca faisait des déformations très anguleuses ou inexistantes selon que le maillage déformé était lâche ou serré.

De plus le patch de rendu a été réarchitecturé pour donner la possibilité de traiter les images plus facilement avec des shaders, le jour où je m'y mettrai...

Il y a quelques mois j'ai fait des tentatives en incorporant de la projection sur le plan de travail par le biais d'un picoprojecteur. Ce n'est pas encore abouti. Ce que j'avais fait donné l'impression qu'on érodait des images par le passage de la main devant une seconde caméra vidéo. L'image refilmée n'est pas très belle. Il y a sans doute plus de choses à faire avec des images contrastées...

pixophone_1.13d

Une paire de vieilles idées sont passées en pratique :
  • Pouvoir jouer les images samplées en passant par les pads. C'est chose faite. Ca marche et ça permet d'avoir plus de dynamisme par moment, de changer de rythme. Les pads peuvent lire à partir d'un point fixe ou d'un point incrémenté à chaque lecture. En clair on peut choisir de répéter les fragments ou de déplacer la référence à chaque lecture. Ces images peuvent apparaître en dessous de celle de la caméra ou au dessus comme pour les autres modes des pads.
  • Pouvoir enregistrer et rejouer en boucle le mélange des quatre images avec la possibilité de faire varier la vitesse et de charger de nouvelles images. Ca aussi c'est fait ! Tant mieux parce qu'avec le son et l'image à gérer en même temps, il va falloir gagner un peu de temps côté image.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire